Comment acheter un bien immobilier en Suisse sans fonds propres ?

Bien que le nombre de propriétaires en Suisse soit en constante augmentation, l’accès à la propriété privée reste difficile. Le principal obstacle pour les nouvelles générations d’acheteurs est l’apport en fonds propres. Cet article évoque ainsi des solutions pour acquérir une maison en Suisse sans fonds propres.

Des idées pour combler le manque de capitaux

Il y a de plus en plus de personnes qui ne peuvent pas obtenir un prêt hypothécaire faute de fonds propres suffisants. De même, il y a des solutions qui peuvent permettre de bénéficier d’une contribution substantielle à la banque. En voici quelques-unes :

A voir aussi : Comment acheter un bien immobilier en France pour un étranger ?

L’utilisation du capital de pension

Pour mettre en œuvre cette solution, il vous faut d’abord vous assurer que votre banque autorise le nantissement. C’est plus intéressant que de retirer l’argent. Les intérêts s’accumulent, la couverture est maintenue et l’on évite de payer l’impôt dû sur tout retrait.

L’utilisation les fonds de son assurance vie

Pour ceux qui choisissent cette option, il faut vous assurer que la valeur de votre assurance vie est suffisante pour couvrir le rachat. Notez également que vous avez la possibilité de mettre ce fonds en garantie.

A découvrir également : Voici comment fonctionne un rachat de crédit immobilier

Négocier un prêt plus élevé.

Cette décision implique que l’on ait un revenu important pour supporter les frais immobiliers. Elle implique aussi que l’établissement bancaire soit prêt à déroger à ses habitudes. Cette option n’est pas si évidente.

Faire garantir l’hypothèque par une coopérative

Avec cette option, la banque sera toujours remboursée en cas de défaillance de votre part. Attention ! les coopératives de garantie hypothécaire choisissent très soigneusement ceux qu’elles soutiennent, et les frais de garantie peuvent être un véritable piège. D’où une décision à murir soigneusement. Il est aussi possible d’emprunter le capital manquant à un proche (famille ou ami).

Contracter un crédit Lombard

Il est également possible d’utiliser cette méthode sur la base de son portefeuille de titres. Mais la encore, il faudrait avoir d’abord des actifs financiers. Ce qui n’est pas le cas de tout le monde

Cela devrait réconforter tous ceux qui pensent qu’ils ne pourront jamais devenir propriétaires en Suisse, faute de fonds.

L’acquisition d’un prêt hypothécaire : une autre option possible

Le nombre de propriétaires en Suisse augmente lentement mais sûrement. D’ici dix ans, plus de 50 % des résidents suisses pourraient vivre dans leur propre maison ou appartement. Ce, même si les progrès restent extrêmement lents.

Deux facteurs expliquent cette lente augmentation du nombre de propriétaires :

  • Des taux hypothécaires extrêmement bas en faveur de l’hypothèque
  • Le durcissement des règles de prêt hypothécaire par les banques qui freine ce mouvement

Les règles d’attribution des prêts hypothécaires constituent un véritable obstacle. Les jeunes disposent rarement de 20 % de fonds propres et ont rarement un revenu mensuel suffisant. Ce qui ne permet pas de respecter la règle des tiers (33 % de taux d’endettement maximum).

à voir

C’est quoi hypothéquer sa maison ?

L’homme est appelé à satisfaire ses besoins et à réaliser ses projets. Dans l’incapacité financière de le faire, il peut décider de faire des emprunts. ...